Historique

Vhm, une aventure humaine 

 

Depuis 1923, le GROUPE Vhm (Victor Heinrich Molsheim) s’est créé autour d’une aventure humaine, porté par l’esprit entrepreneurial, l’écoute des clients, un véritable savoir-faire et le sens de l’innovation, aussi bien de ses dirigeants que de ses équipes. 

 

Victor Heinrich,
l’entrepreneur

De retour du front russe, Victor HEINRICH reconstruit son atelier de Maître-serrurier en Alsace et reprend sa mission de Fontainier. Il reçoit les demandes des collectivités pour réparer les « canalisations » métal. 

Poussé par ses clients, Victor HEINRICH se lance alors dans la fabrication de solutions au mécanisme spécifique au réseau d’eau d’Alsace-Lorraine, introuvables sur le marché français d’après-guerre.
 Il acquiert en 1923 un terrain qui longe la voie ferrée, à la périphérie de Molsheim.

BORNE FONTAINE INCONGELABLE.jpg

HEINRICH_FONDERIE_ETABLISSEMENTS_1952.jpg

 C’est la genèse de la fonderie Victor Heinrich de Molsheim (VHM).

Pour répondre au marché, l’entreprise innove et s’adapte : Victor HEINRICH complète d’emblée son activité par un atelier mécanique pour proposer des produits finis et non seulement des pièces brutes comme la plupart des autres fonderies.

Puis il élargit sa gamme avec le développement de produits pour les secteurs du gaz et de la voirie.

Victor HEINRICH construit son activité sur une culture du service rendu.

ATELIER_FONDERIE_1930.jpg

André Heinrich,
le développeur industriel

Victor Heinrich se fait seconder dans son entreprise par son fils, André, qui gère et maîtrise surtout le développement industriel de l’usine.

CORPS DE POMPE.JPG

La Fonderie se développe plus encore du fait des reconstructions d’après-guerre. Ainsi, André Heinrich diversifie ses produits avec des pièces détachées pour les usines textiles environnantes et le développement de la gamme adduction d’eau déjà produite à l’usine.

Durant cette période, André Heinrich améliore les capacités de production de l’usine et développe l’industrialisation pour adapter l’entreprise aux forts volumes liés aux trente glorieuses. Il construit également un hall de stockage sur le terrain de la fonderie. 

André Heinrich développe son activité industrielle en animant les fortes demandes du marché.

25-ans-VHM-1948.jpg

Jean Paul Wagner,
le développeur commercial

Fidèle à l’entreprise depuis de nombreuses années, Jean Paul Wagner prend la succession de son beau-père André. Jean Paul Wagner doit très vite faire face à une rupture du marché qui se banalise et diminue en volume, à la concentration des fabricants, et à la nécessaire augmentation de la productivité industrielle du fait de l’apparition des séries. 

Il décide de relancer l’entreprise par la création de valeur.

Il réorganise la gamme des produits en abandonnant les pièces les moins rentables au profit des petites séries de pièces  à valeur ajoutées : vannes, colliers, etc. Il développe le produit « Heinrich »  (collier spécifique aux 3 départements Alsace-Moselle) auprès des collectivités régionales et il complète son offre par du négoce.

Degorgeoire-dragon-VHM.jpg

Jean-Paul Wagner ouvre surtout un nouvel horizon à Vhm : la fonte d’art. Il décide de produire des lanternes, des candélabres à plusieurs branches, des consoles estampillées au blason des Municipalités, des poteaux avec chaînes, des bornes de fontaine …

Il offre ainsi à Vhm des références de prestige, sur Paris notamment : Place Vendôme, Place du Luxembourg, Place du Trocadéro, autour de l’Arc de Triomphe, du Carrousel, et autres lieux mythiques.

Jean Paul Wagner développe son activité en s’appropriant et en embellissant l’espace urbain : il fait d’un produit fonctionnel, un produit esthétique.

Fusion-au-coke.jpg

Rémy Stahl,
l'innovateur

Rémy Stahl, gendre de Jean-Paul Wagner devient Directeur Général, en synergie avec son beau-père.
Son approche est celle d’un vrai gestionnaire. Il structure alors le groupe Vhm autour de ses activités historiques et des marques associées.

  • Concernant les activités industrielles :

Il procède à une restructuration complète de la fonderie et des ateliers de mécanique sur le site historique de Molsheim : passage à la fusion électrique, réhabilitation de l’ensemble des bâtiments, investissement dans de nouveaux outils et procédés de fabrication, mise en place d’un pilotage informatisé de tout le process.

SILO_BATIMENTS FONDERIE_Vhm.jpg
Robot-VHM.jpg
USINAGE NUMERIQUE.jpg

Porté par le sens de l’innovation, il crée une nouvelle activité de Réalisations 3D avec une d’une imprimante 3D industrielle parmi les plus innovantes.

IMPRESSION 3D_OBJET500.jpg
CAO_TECHNICIEN_BUREAU_ETUDES.jpg

  • Concernant les activités d’aménagement urbain : 

Il développe l’activité canalisation en dehors du secteur géographique traditionnel par des agences implantées régionalement.

DEPOT_CHALON (3).jpg

Pour les activités d’Eclairage Public et de Mobilier Urbain, il crée un site dédié autonome à Griesheim-près-Molsheim, une toute nouvelle métallerie et un réseau de vente salarié.

Panorama_metallerie_HE.jpg

L’objectif de Rémy Stahl est de pérenniser le groupe en améliorant l’autonomie des activités historiques et en cherchant à innover à tous les niveaux de l’entreprise.